4 étapes faciles pour réaliser une présentation percutante

Combien de temps passez-vous à développer vos présentations virtuelles (PowerPoint) ? Saviez-vous qu’il faut autant ou même plus de temps pour préparer le document visuel de la présentation que le temps pour construire son contenu informatif ?

Que ce soit lors d’une présentation formelle ou informelle, il est primordial de bien connaître son sujet de présentation, mais il en est davantage de savoir comment le présenter de façon persuasive.

Peu importe la situation dans laquelle nous sommes invités à faire une présentation à l’aide de visuels, plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour optimiser ses chances de convaincre son audience ou son interlocuteur.

Afin de faire passer un message efficace, il faut s’assurer de comprendre les points suivants:

1- DÉFINIR NOTRE QUI : À qui l’on s’adresse ?
De façon générale, il est important de connaître l’âge, le sexe, le groupe, le statut social, la fonction, l’origine et tout ce qui est pertinent à considérer dans les aspects qui déterminent son public cible.

Bien le connaître permet d’adapter sa présentation à divers niveaux. Que ce soit par le choix des mots, des couleurs, des images, du style graphique ou des polices de caractères, tout peut être réfléchi pour attirer l’attention vers cette personne ou ce groupe.

Les gens doivent se reconnaître dans ce qu’ils voient si l’on veut les interpeller pour les amener à passer à l’action.

2- DÉFINIR NOTRE QUOI : Quel message désire-t-on faire passer et à quel besoin répond-il ?
Dans toute présentation, si ce n’est pas déjà fixé, la durée de la rencontre doit être convenue à l’avance. Le temps est donc compté pour faire passer LE message que nous cherchons à partager. Être en mesure de faire une bonne synthèse de son sujet est la clé pour s’assurer de garder l’attention sur ce qui est important. Afin de garder l’attention de notre interlocuteur, il est impératif de commencer notre présentation avec l’objectif final en tête.

Exemple de structure d’une présentation :

  • Présenter les faits passés et présents;
  • Mettre le doigt sur le ou les problèmes rencontrés et leurs impacts;
  • Suggérer des pistes de solutions pour y remédier et les avantages qui en ressortiront;
  • Lancer un appel à l’action.

3- DÉFINIR NOTRE POURQUOI : Quel sera mon appel à l’action ?
L’objectif de cette rencontre doit se terminer par un engagement de notre interlocuteur. Il est donc primordial de définir quelle action doit résulter de cette rencontre. Que ce soit de sensibiliser, de convaincre ou de vendre, l’action recherchée doit être le point central que les gens retiendront. Si ce n’est pas de prendre une action immédiate, cela peut tout simplement être de se fixer une prochaine date de rencontre pour faire un suivi.

4- DÉFINIR NOTRE COMMENT : Quelle(s) émotion(s) sera(ont) stimulée(s) chez l’interlocuteur ?
Les gens retiennent davantage les émotions qu’ils ont vécues que les mots qui les ont amenés à les ressentir. Une bonne stratégie pour atteindre cet objectif est de créer un univers où votre sujet et votre interlocuteur peuvent se rejoindre.

Donner envie de faire, de faire partie de, d’être ou d’avoir quelque chose que nous n’avons pas exige une approche qui cherche à stimuler tous les sens chez notre interlocuteur. La publicité et le cinéma hollywoodien l’ont bien compris.

Présenter son sujet dans un environnement visuel professionnel, tout en lui ajoutant sa petite touche personnalisée qui vous distingue de votre compétition, optimisera les chances d’aller chercher un impact chez notre interlocuteur.

Voici quelques éléments pouvant contribuer à stimuler les sens :

  • Utiliser un objet qui sera utilisé durant la présentation (actions physiques);
  • Faire jouer de la musique au début et à la fin de la présentation (ambiance sonore);
  • Générer des interactions avec l’interlocuteur (le faire participer);
  • Présenter des animations et des transitions d’images discrètes sur les éléments clés des diapositives (mouvements à l’écran);
  • Faire des métaphores avec votre sujet pour permettre d’atteindre l’imaginaire de son interlocuteur;
  • L’odorat peut être stimulé notamment pour tout ce qui touche la nourriture, mais il peut aussi faire un rappel à des lieux ou des souvenirs passés.

Les inspirations sont limitées à notre imaginaire. Il suffit de prendre le temps de visualiser ce que l’on désire créer en considérant notre QUI, notre QUOI, notre POURQUOI et notre COMMENT pour parvenir à créer des présentations simples, claires et convaincantes.

Sur ce, prenez plaisir à essayer diverses approches afin de voir celles qui atteindront le mieux votre audience et améliorez votre présentation une rencontre à la fois !

Avez-vous apprécié cet article ? Vous avez des questions ou des commentaires ? Vous aimeriez en lire davantage?  Inscrivez-vous à l’infolettre et écrivez-moi pour continuer la conversation.

Philippe Ladouceur
Formateur agréé, illustrateur-graphiste
__________________________________

Autre article à lire : (Cliquez sur l’image pour lire l’article)

Laisser un commentaire